Pelican, disqus, et vie privée

Publié le dans « Informatique ». Mots-clefs : Libre, blog, ViePrivée

Le moteur de blog statique propose nativement un plugin pour gérer les commentaires avec disqus. Il permet de donner un peu de dynamisme au blog, qui est entièrement statique… Sauf qu’il s’agit d’un service non libre, qui enregistre les données des utilisateurs…

Le plugin disqus_static permet d’intégrer à la page html les commentaires trouvés sur le service disqus. Cela permet de les inclure nativement dans l’article, et évite au lecteur du blog d’informer disqus de sa navigation sur le site. Voici la manière dont je l’utilise sur le blog.

Attention!

Cette configuration est moins pire que celle proposée par défaut par le blog, mais elle continue d’enregistrer l’ensemble des commentaires auprès d’une entreprise privée. Mieux vaut, si vous en avez la possibilité, basculer sur une solution hébergée comme isso.

Création du compte

En suivant la documentation du plugin, on enregistre notre application sur le site de l’api de disqus :

Configuration du compte

Le compte n’a besoin d’accéder aux commentaires qu’en mode lecture, penser aussi à renseigner le nom de domaine utilisé par le blog dans les paramètres du compte.

Configuration du plugin

Le compte et la clef seront renseignés dans un fichier à part, que nous allons nommer disqus.py. Normalement, il devrait juste contenir ces lignes:

#!/usr/bin/env python
# -*- coding: utf-8 -*-

# Configuration des commentaires
DISQUS_SITENAME='Votre compte disqus'
DISQUS_SECRET_KEY = u'xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx'
DISQUS_PUBLIC_KEY = u'xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx'

Pour éviter de diffuser ce fichier sur un serveur git public, ne pas oublier de l’ajouter au fichier .gitignore! Ainsi, nous serons sûr que notre clef privée ne sera jamais transmise sur internet…

Dans le fichier publish.conf, nous allons ajouter le chargement du plugin:

import sys
import os.path
try:
    sys.path.append(os.path.dirname(os.path.abspath(__file__)))
    from disqus import *
    PLUGINS.append("disqus_static")
except:
    pass

Cela permet de génerer le blog, même si la configuration pour les commentaires n’est pas présente.

Utiliser le fichier publish.conf permet de générer le blog sans faire appel à l’API pour éditer le blog, par contre, ceux-ci seront intégrés dès que l’on lancera la commande make publish pour publier le blog.

Changement du template

Maintenant que tout est prêt, il ne reste plus qu’à modifier son template pour éviter de charger disqus automatiquement. C’est dommage d’intégrer les commentaires dans la page, si ceux chargés par disqus sont affichés automatiquement…

Sur mon blog, il faut cliquer sur le bouton pour recharger les commentaires (ou pour en ajouter de nouveaux). C’est juste un peu de javascript, et vous pouvez vous inspirer de ce bout de code:

{% if DISQUS_SITENAME %}

<div class="comments">
<h2>Commentaires&nbsp;:</h2>
    <div id="disqus_thread">
    {% if article.disqus_comments %}
    <ul class="post-list">
        {% for comment in article.disqus_comments recursive %}
        <li class="post">
            <div class="post-content">
                <div class="avatar hovercard">
                    <img alt="Avatar" src="{{ comment.author.avatar.small.cache }}">
                </div>
                <div class="post-body">
                    <header>
                        <span class="publisher-anchor-color">{{ comment.author.name }}</span>
                        <span class="time-ago" title="{{ comment.createdAt }}">{{ comment.createdAt }}</span>
                    </header>
                    <div class="post-message-container">
                        <div class="post-message publisher-anchor-color ">
                            {{ comment.message }}
                        </div>
                    </div>
                </div>
            </div>
            {% if comment.children %}
            <ul class="children">
                {{ loop(comment.children) }}
            </ul>
            {% endif %}
        </li>
        {% endfor %}
    </ul>
    {% else %}
      Aucun commentaire pour l'instant.
    {% endif %}
    </div>
</div>
<div id="disqus_comments">
    <button onclick="load_disqus()">recharger</button>
</div>
<script type="text/javascript">
    var disqus_identifier = "{{ article.url }}";
    function load_disqus() {
        var dsq = document.createElement('script');
        dsq.type = 'text/javascript';
        dsq.async = true;
        dsq.src = '//{{ DISQUS_SITENAME }}.disqus.com/embed.js';
        (document.getElementsByTagName('head')[0] || document.getElementsByTagName('body')[0]).appendChild(dsq);
        var load_button = document.getElementById('disqus_comments');
        load_button.parentNode.removeChild(load_button);
  };
</script>
{% endif %}

À lire aussi :

Commentaires :

  • Avatar
    tman 2017-05-02T18:51:55

    Brilliant! I was wondering how one can use discus_static and then add comments.
    However I cannot get discus_static running on my site. It looks a bit unmaintained too. So please bear with me while I add this comment to check if discus_static still works (with your site).

    • Avatar
      Chimrod 2017-05-02T19:02:04

      Thanks for your comment. I confirm you that the plugin still working (otherwise you would not read this ^^)

  • Avatar
    Le Journal du hacker 2015-08-11T13:00:57

    Merci pour ce billet, c'est vrai que la partie commentaires est souvent le maillon faible des générateurs de sites statiquest, et interfacer pelican avec Disqus permet d'éviter ce travers

    • Avatar
      Chimrod 2015-08-11T19:53:29

      Comme dit plus haut, ça ne remplace pas isso, qui permet d'avoir les commentaires hébergés à domicile, mais c'est déjà mieux que rien.

      Et puis ça permet à ceux qui utilise des extensions comme RequestPolicy de voir quand même les commentaires déjà postés, même s'ils décident de ne pas les mettre à jour…