Mettre en place une solution de chiffrage avec authentification forte

Publié le dans « Informatique ». Mots-clefs : Libre, ViePrivée

Voici une méthode que j’ai mise en place pour protéger l’accès à mon répertoire /home via Cryptsetup. Il existe de nombreux tutoriels expliquant comment créer une partition chiffrée, je ne vais pas détailler cela ici. L’intérêt du script que je propose ici est qu’il se lance au moment du login, et qu’il va chercher le mot de passe sur une clef USB.

Charger le mot de passe contenu dans la clef USB

Il suffit juste de l’insérer avant de se logguer, et de la retirer une fois l’authentification réussie.

Voici le script en question

#!/bin/sh

#Si la clef n'est pas insérée, refuse le login
[ -b /dev/disk/by-uuid/chemin-de-la-clef ] || exit 1

if [ -b /dev/mapper/home ]
    then
        #Si la partition est deja montée, connecte
        exit 0
    else

        # Monte la clef
        mkdir /tmp/clef/
        mount /dev/disk/by-uuid/chemin-de-la-clef /tmp/clef/ 2>/tmp/out

        # Déchiffre la partition
        /sbin/cryptsetup luksOpen -d /tmp/clef/clef /dev/disk/by-uuid/chemin-de-la-clef home 2>>/tmp/out

        # Démonte la clef, elle peut maintenant être retirée sans pb
        umount /tmp/clef
        rmdir /tmp/clef/

        mount -o defaults -t ext2 /dev/mapper/home /home
        exit 0

fi

Bien sûr, il faut que la clef soit contenue dans le fichier clef sur le périphérique USB.

Mettre le script au login de l’utilisateur

Maintenant, 2e étape, il s’agit de lancer ce script au moment où l’utilisateur vient de se logguer. Comme je passe par un login manager sur mon portable (GDM), j’ai choisi d’utiliser ses ressources pour lancer le script. En effet, GDM possède des scripts qui sont lancés aux différents moments de la connexion. Ce qui nous intéresse ici se trouve dans le fichier: /etc/gdm/PostLogin/Default

Il suffit d’y coller notre script (ou d’y faire appel), et notre partition sera activée automatiquement lors de la connexion (et seulement si le mot de passe est valide).

On peut obtenir des paramètres de la part de GDM dans ce script, nom de l’utilisateur qui se loggue, répertoire de login etc, cela permet de personnaliser notre script si on le souhaite. Un code de retour en erreur refusera le login, que le mot de passe entré soit bon ou non…

À lire aussi :

Commentaires :